•  Le Directeur Général du CERD, Dr Jalludin Mohamed à la conférence internationale sur le développement des énergies renouvelables à Djibouti: Atouts et opportunités. 21 octobre 2018
  •  Une équipe du CERD à la conférence internationale sur le développement des énergies renouvelables à Djibouti: Atouts et opportunités. 21 octobre 2018
  •  Conférence Internationale: DJIBOUTI DANS LE MONDE DU 21E SIÈCLE. UNE TERRE D’ACCUEIL, UN TERRITOIRE DE TRANSIT, UN ÉTAT EN TRANSITION.
  •  Visite de son Excellence Larry E. André Ambassadeur des USA et de Merry Walker Attaché Economique dans les différents laboratoires du CERD.
  •  Visite du Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) à Djibouti Mr. Philippe COLLIGNON et de Mr. Alban SCHEWERER expert de l’AFD dans les différents instituts du CERD.

Actualités

Le grand prix du chef de l’Etat du 8 mars 2017 a été décerné au Dr Fatouma Mohamed Abdoul-Latif par le Président de la République de Djibouti, son Excellence Monsieur Ismael Omar Guelleh et la première dame Madame Kadra Mahmoud Haid.
Dr Fatouma Mohamed Abdoul-Latif est la directrice de l’Institut de Recherches Médicinales du Centre d’étude et de recherche de Djibouti. Son projet a pour principal but l’exploitation durable et la valorisation des plantes médicinales de la république de Djibouti pour un usage thérapeutique. L’originalité de ce projet réside dans la meilleure connaissance de pharmacopée et de la médecine traditionnelle Djiboutienne.

Ce prix du 8 Mars 2017 a contribué entre autres à la publication d’un atlas illustré intitulé « Plantes médicinales de la république de Djibouti » ; ce qui permet l’étude et la sauvegarde de la pharmacopée traditionnelle Djiboutienne. Les plantes médicinales sont importantes pour la recherche pharmaceutique et l’élaboration des médicaments. Ceux-ci permettront de soulager les malades contre les infections multi-résistantes aux traitements conventionnels et renforcer le niveau de santé de la population Djiboutienne.
Par ailleurs, la pharmacognosie (du grec pharmakon drogue, venin, poison et gnosis connaissance) met à l’épreuve les plantes médicinales traditionnelles tant sur leurs effets pharmacologiques que sur leurs constituants chimiques responsables de ces effets. Même si actuellement seule 20% des plantes médicinales sont passées à ce criblage, il est indéniable que la nature occupera une part importante dans les soins de demain. Cependant une plante n’est pas exempte de tout danger, il faut donc respecter la Dose maximale Journalière Admissible.

Cet ouvrage a nécessité non seulement des collectes de plantes pour les identifier d’une manière scientifique mais aussi de nombreuses enquêtes menées sur le terrain auprès des tradipraticiens pour recueillir les usages traditionnels des plantes présentées ici, tests biochimiques ainsi que la synthèse de nombreuses références bibliographiques pour décrire les substances isolées de chaque espèce végétale et leurs activités pharmacologiques.
Il faut noter que notre pays possède une flore riche et variée qui est cependant menacée à cause des sécheresses répétitives. La menace est aussi sur les savoirs traditionnels où leurs détenteurs sont en âge avancé.

Au total 130 plantes médicinales sont présentées par ordre alphabétique de leur nom scientifique latin. Leur classification systématique botanique (famille, genre, espèce), leur nom commun en français et leurs noms vernaculaires (en somali, afar et arabe) sont aussi donnés. Le lecteur devra savoir qu’il a entre ses mains une œuvre majeure de pharmacognosie car c’est la première fois que les plantes médicinales sont admirablement illustrées et abordées simultanément d’un point de vue ethnobotanique, chimique et pharmacologique.
Ce livre, publié en février 2018, est précieux pour un large éventail de lecteurs et de scientifiques, y compris les botanistes, les herboristes, les pharmacologues, les toxicologues, les vétérinaires, les médecins et les professionnels de la santé. C’est un travail brillant et innovant qui assure la diffusion de l’information essentielle à des publics pertinents et qui enrichit le domaine de la botanique médicinale.

Les auteurs de ce livre sont Dr Fatouma Mohamed Abdoul-Latif, docteur en biologie ; Ali Merito Ali, botaniste et Abdirahman Elmi Fourreh, doctorant en phytochimie.
Ce livre est préfacé par deux professeurs :

  • Pr. Dominique Laurain-Mattar qui est Professeur de Pharmacognosie à l’Université de Lorraine, Nancy, France et Expert à l’Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments ;
  • Pr. Maha A. Y. Kordofani qui est Professeur de Taxonomie végétale et Conservateur de l’Herbarium à l’Université de Khartoum, Khartoum, Soudan.

 

 

Voir ici les cartes de la République de Djibouti.

 

Les Conférences du CERD

 

Téléchargez ici la brochure du CERD.

 

Les livres du CERD